© Universal

 

Comme nombre d'entre vous, à Femmes de séries, nous avons une série de confinement. Ces dernières semaines ont été pour nous l'occasion de replonger dans l'univers de la sublime Battlestar Galactica version 2004, repensée par Ron Moore et David Eick.

On ne pouvait donc résister à l'envie de vous parler de notre amour pour cette série à travers deux articles.

Le premier est consacré au personnage incontournable de la série, notre Cylon préférée, Number Six.

Un modèle privé de prénom à la différence des 11 autres mais qui n'aura justement de cesse de se trouver des identités différentes (merci les perruques) et cherchant toujours plus à se rapprocher de son humanité.

Petit hommage aux 4 Six qui participent à l'âme de Battlestar Galactica toutes interprétées avec excellence par Tricia Helfer qui aura été là du début (elle prononce la première phrase de la série) à la fin.

Nous vous recommandons d'avoir vu la série pour éviter tout spoiler

 

 

Caprica Six

 

 

Héroïne parmi les siens, Caprica Six est le modèle qui déclencha la destruction des colonies. Installée sur terre depuis 2 ans et maitresse très possessive de Gaius Baltar, c'est grâce à sa persuasion et sa compassion à l'égard du père de son amant qu'elle obtiendra de lui les codes pour s'insinuer dans le système de défense des 12 colonies et lancer l'attaque. Un génocide coordonné dont elle est le principale instrument.
Mais Caprica a la victoire amère car elle ne s'attendait pas à l'expérience humaine. A connaître l'amour, à contempler la beauté d'un bébé qu'elle préfère tuer pour lui éviter la souffrance de l'attaque. Tout en menant à bien sa mission, Caprica Six est désormais tiraillée entre sa condition de cylon et des sentiments humains qui l'assaillent.
Elle n'en est pas à culpabiliser et à tenter de se rattraper à l'instar d'une Athéna mais elle questionne de façon incessante sa nature après son téléchargement à la suite des attaques. Moment au cours duquel elle protège d'ailleurs Gaius de son corps ce qui lui sauvera la vie.
 
Dès lors son existence semble liée à celle de Baltar qui s'insinue dans son esprit (comme Head Six le fait sans celui du docteur). Son retour parmi les siens et sa rencontre avec Boomer vont être l'occasion de repenser le rapport des cylons aux humains. C'est grâce à elle qu'une petite révolution va s'opérer parmi les cylons qui ne vont plus vouloir traquer et détruire la flotte mais essayer de vivre avec elle sur New Caprica (ce qui se révèlera un échec cuisant)
Sur New Caprica, elle renoue avec Baltar et le protège une fois de plus autant que possible. C'est elle qui le mènera sur le basestar cylon lors de l'attaque de New Caprica.
 
Nouveau tournant dans l'évolution de Caprica Six quand elle doit partager son cher Gaius avec D'Anna et se retrouve sur la touche de leur petit ménage à trois. Ce n'est pas l'heure la plus glorieuse du personnage qui perd en intensité. Fort heureusement, l'occasion lui est offerte d'aider Athéna à récupérer Héra, chance qu'elle saisit quitte à se retrouver enfermée sur le Galactica.
A partir de là, à sa façon bien particulière, Caprica n'aura de cesse d'aider les humains avec cette fragilité à fleur de peau qui se lit dans ses yeux.
Les épreuves qu'elle va endurer sur le Galactica (une liaison avec Tigh, une grossesse, la perte de cet enfant miracle, les retrouvailles et sa vie avec Baltar) vont achever d'en faire le modèle cylon le plus humain alors même qu'elle fait partie de ces Six à ne jamais avoir cherché à se distinguer physiquement des autres.
 
Caprica Six ce sera une grande amoureuse, la preuve qu'une histoire d'amour survit à tout !
 
La petite phrase
 

I want the pain. It's how I learn. I was instrumental in the destruction of humanity, but at the same time I learned, because...because I fell in love...with a human man, and he was mortal and fallible. And he had this incredible pride in himself. He thought he knew everything there was to know. And I loved him, with my whole heart. And then one day, I realized I wouldn't have him forever. I understood what I'd done. How I betrayed him and humanity. And that pain taught me to understand death. Baltar could die. And I loved him. Baltar's heart was ephemeral. Baltar's body was fragile in my hands

 

Head Six

 

 

Head Six est une émanation de Caprica Six dont elle partage la possessivité à l'égard de Baltar. Elle ne quittera jamais l'esprit de Gaius.
Dès le premier épisode de la série (hors mini-série), elle dicte à Gaius tout ce qu'il doit dire pour s'en sortir, il lui devra d'ailleurs plus d'une fois sa survie. Sans le faire exprès, Head est la caution comique de Baltar. En constante discussion avec elle (voire dans d'autres positions), il est souvent pris pour un dingue qui parle tout seul, ce qu'il est très certainement.
Head jouera d'ailleurs allègrement sur sa nature. Est-elle une puce installée par Caprica Six durant leurs deux ans de liaison ? Est-elle une manifestation de sa folie à lui ? Est-elle un ange ou un démon ? C'est plutôt cette dernière proposition que l'on retiendra, Caprica Six ayant elle aussi un double de Baltar qui l'accompagne partout.
Toutes les Six sont belles (merci Tricia !) mais Head Six est la quintessence d'un fantasme courtement vêtue (en rouge de préférence) notamment dans la saison 1 faisant ainsi le lien avec Caprica Six. Puis saison après saison, son ton s'affirme et sa garde robe d'autant plus.
Elle devient plus sarcastique, faussement boudeuse, parfois à la limite du je m'en foutisme devant les logorrhées de Gaius.
Quel plaisir de découvrir qu'elle sera toujours là, accompagnée par Head Baltar des millions d'années plus tard.
 
La petite phrase
 

God has a plan for you Gaius. He has a plan for everything and everyone

 

Gina

 

 

De toutes les Six, Gina Inviere sera sans doute celle qui aura le plus souffert. Infiltrée sur le Battlestar Pegasus en qualité de responsable du réseau (celui-là même qu'elle doit désactiver lors de l'attaque cylon), elle est la maitresse d'Helena Cain qui ne prendra pas bien du tout cette trahison. En représailles, Helena la fait prisonnière et la laisse aux mains d'une brute chargée de lui soutirer des informations avec l'instruction d'être le "plus créatif possible".
Gina sera torturée et violée à plusieurs reprises, laissée pour morte dans un état catatonique. Seule l'intervention de Gaius Baltar lui permettra de s'échapper et de tuer à bout portant Helena Cain avant de s'enfuir et de se cacher dans la flotte, sur le Cloud 9.
Physiquement rétablie mais traumatisée, Gina intègre un groupe de sympathisants de cylons (alors que personne ne connaît sa vraie nature sauf Gaius).
Avec l'ogive nucléaire dont elle dispose grâce à Baltar, elle se suicide et fait exploser le Cloud 9. Ce qui aura pour effet de permettre aux cylons de retrouver la trace de la flotte.
 
Elle est le modèle martyre par excellence qui en réponse à ce que les humains lui ont infligé va devenir une terroriste de sa cause. L'horrible traitement dont elle a été victime permet à la série de poser la question de la torture en temps de guerre avant même la phase de l'occupation sur New Caprica.
Une fois de plus, Tricia Helfer excelle à la fois dans la dimension traumatisante de Gina et dans sa version vengeresse, très certainement aidée par l'absence d'artifices. Comme pour Natalie, l'actrice est ici au naturel.
Dans The Plan, le téléfilm final qui revisite les deux premières saison d point de vue des Cylons, nous retrouvons Gina avant les attaques en instructrice de Boomer sur les meilleures façons de s'infiltrer dans la flotte.
Ironiquement, Inviere signifie "résurrection" en roumain alors même qu'il semble que Gina ne se soit jamais téléchargée après son suicide.
 
La petite phrase
 

Tell me, Admiral. Can you roll over ? Beg ?

 

Natalie

 

 

Natalie Faust (patronyme communiqué par les producteurs car on ne l'entend pas dans la série) est à la tête de la faction rebelle que forment les modèles 6, 8 et 2 contre les Cavil, Doral et Simon durant la guerre civile des Cylons dans la saison 4.
A l'image de son modèle, elle remet en cause l'ordre établi chez les Cylons et la toute puissance de Cavil car elle veut connaître l'identité des Final Five, information jusqu'ici interdite.
Elle commence par s'insurger du traitement réservé aux chasseurs dont n°1 souhaite priver de libre arbitre. En représailles, elle fait retirer les inhibiteurs des centurions qui sont désormais à sa solde.
Prête à tout, même à renoncer à l'immortalité, elle tente de faire alliance avec la flotte mais elle sera stoppée net par Athéna qui lui tire dessus victime de visions. Sa durée de vie aura été courte dans la série mais son action sera décisive pour la suite de la guerre civile entre cylons.
 
Natalie est singulière jusque dans sa façon très humaine de s'habiller. C'est le modèle qui rompt le plus avec l'image lisse des Six. Plus de cheveux blonds peroxydés, nous sommes ici en présence de l'actrice au naturel. En revanche, elle partage avec les autres Six cette fascination pour l'humanité qui la perdra d'ailleurs.
Nous n'en saurons pas davantage sur le personnage à l'écran mais l'un des scénaristes a révélé dans un podcast que dans la Bible de la série, Natalie était infiltrée sur Gemenon avant les attaques en qualité d'avocate proche des leaders de la colonie. On comprend mieux son rôle de leader et sa propension à "aimer parler à la place des autres" comme le lui dit Kara.
 
 
La petite phrase
 

As terrible as it was [to see our people die in the civil war], beyond the reach of the Resurrection Ships, something began to change.
We could feel a sense of time. As if each moment held its own significance. We began to realize that for our existence to hold any value it must end. To live meaningful lives we must die, and not return.
The one human flaw that you spend your lifetimes distressing over - mortality - is the one thing...well, it's the one thing that makes you whole

Un mot sur l'actrice

Alors un mot, c'est impossible ! Comme beaucoup d'autres, nous avons découvert Tricia Helfer avec Battlestar Galactica et depuis, on ne l'a jamais quittée suivant sa carrière virevoltante.

L'actrice le dit, elle doit tout à la série. A partir de là, elle n'a pas cessé de tourner. Dans Chuck, Burn Notice, The Firm, Esprits Criminels, Suits, Lucifer et en ce moment Van Helsing. Sans oublier du doublage de jeu vidéo. Toujours partante pour des conventions ou des rendez-vous avec le reste du cast, elle reste aussi très proche de Katee Sackhoff qui est l'une de ses meilleures amies.

Pour l'anecdote, le rôle de Six a failli être joué par Melinda Clarke (de Newport Beach) ! No offense mais on garde Tricia !

Retour à l'accueil