© CW

 

Chez Femmes de séries, nous aimons tout particulièrement The 100 et sa propension à mettre sur le devant du show des personnages féminins forts, troublants, qui laissent toujours une empreinte. Il y a bien sûr Clarke, Octavia, Echo, Indra, Gaia, Raven, Madi.

Et puis il y a Lexa.

Le lancement cette semaine de l'ultime saison 7 nous donne l'occasion de nous pencher sur cette figure incontournable de la série qui, au-delà de l'aura du personnage, est devenue un vrai symbole alors même que le personnage apparaît finalement très peu (moins de 20 épisodes sur ...100).

 

© CW

 

Plus la chaîne teasait le retour de la série pour le 20 mai, plus les théories de fans se multipliaient sur le net sur une possible apparition de Lexa.

Il faut dire que tous les éléments sont réunis pour laisser penser à un retour. Non seulement, il s'agit de la dernière saison mais les pistes scénaristiques lancées autour de cette boule verte appelée Anomalie, laissent à penser qu'elle pourrait générer un monde parallèle où tout est possible. Après tout les scénaristes ont déjà ramené Lexa en saison 3 le programme informatique d'ALIE.

S'ajoutent les propos du showrunner Jason Rothenberg à TVLine concernant cette saison : “We like to honor our past and not forget characters that have come before. No one ever really comes back from the dead in The 100, but we find ways to work with actors that we love and characters that we love again. This season is no exception.” Comprendre caméo de personnages disparus tout au long de cette saison. Et ça commence dès le premier épisode.

Autre indice, ce curieux hashtag qui accompagne la campagne Instagram de cette saison 7 : #Maywemeetagain. S'il s'agit là du slogan de la série, plusieurs fois prononcé par différents personnages, il est aussi au coeur de la relation qui lie Clarke et Lexa.

Si tout cela n'est que spéculation à ce stade, il est évident que la réapparition d'Alycia Debnam-Carey sera un événement majeur et révélateur de l'importance du personnage de Lexa.

 

© CW

 

Mais pourquoi Lexa est-elle devenue aussi incontournable et aussi symbolique ?

D'abord parce qu'elle s'inscrit dans la tradition des personnages forts qui font le sel de la série. Dans ce monde adapté d'un livre écrit par une auteure, tous les leaders sont des femmes et leur pouvoir est très rarement remis en question à cause de leur sexe. Leurs décisions et la place de leurs sentiments peuvent être discutées, mais pas parce qu'elles sont des femmes.

A son arrivée, non seulement Lexa s'impose comme une guerrière à l'autorité sans faille mais avec une différence de taille par rapport aux autres décideurs. Comme le lui dit Clarke, "You may be heartless, Lexa, but at least you're smart". Si Clarke la juge "sans coeur" c'est que Lexa a appris à la dure que l'amour est une faiblesse quand la reine concurrente lui a livré la tête coupée de sa petite amie.

Lexa est prête à écouter et instaure un dialogue entre les peuples là où d'autres membres de son clan ne jurent que par les armes. En bonne stratège pour son peuple, elle va collaborer avec intelligence avec Clarke même si elle finira quand même par la trahir.

L'autre élément qui fera de Lexa un symbole c'est le choix complètement assumé par la série d'en faire le premier personnage LGBTQ de la série et d'entraîner dans son sillage le personnage de Clarke qui est aussi une bisexuelle sans étiquette. L'histoire d'amour de Clarke et de Lexa sera toujours contrariée par les contingences du pouvoir. Toujours occupées à sauver leur peuple respectif, elles n'auront pas le temps de s'épanouir dans une relation.

Sans doute que Rothenberg et ses actrices ne s'attendaient pas à une telle ferveur autour du couple Clarke/Lexa. Mais il faut dire que la trajectoire sentimentale des personnages a été parfaitement écrite et que l'alchimie entre les actrices a toujours à son comble.

Pour se rendre compte du phénomène, il faut se balader sur Youtube et découvrir la quantité astronomique de vidéos consacrées à Clexa.

Suprême honneur, le couple donne même son nom depuis 2017 au ClexaCon, une convention à Las Vegas sur les personnages LGBTQ dans les séries TV et dans les médias en général.

Quand on vous dit qu'un fan est prêt à tout pour son personnage préféré !

 

© CW

 

L'aura autour de Clexa se trouvera renforcée par le tour dramatique que prendra la relation : Clarke et Lexa c'est un grand amour qui n'aura pas le temps d'être pleinement vécu. Comme Tara dans Buffy (soit après des retrouvailles et une nuit d'amour), Lexa est fauchée par une balle perdue et meurt dans les bras de Clarke.

Mais si le corps de Lexa meurt, son esprit demeure à travers sa fonction d'Elue. Son esprit et ceux des précédents commandants survivent dans une sorte de puce. Lequel esprit se retrouve quand même dans le corps de la fille adoptive de Clarke ! Bonjour les séances chez le psy quand ta fille a les souvenirs de ton ex !

De fait, Lexa n'est pas vraiment morte et ne le sera jamais pour Clarke qui continue certes de vivre sa vie mais est toujours ramenée via des apparitions ou des dessins à se rappeler de cet amour perdu.

Et quoi de mieux qu'une tragédie romantique pour rester dans les mémoires !

 

© CW

 

Ce qu'il y a de plus étonnant (inquiétant ?) encore voire de possiblement handicapant pour Alycia Debnam-Carey, l'interprète de Lexa c'est que quelque soit le rôle qu'elle endosse désormais, les fans y voient forcément l'Elue de The 100.

Au casting de Fear The Walking Dead depuis 2015, l'actrice a vu son personnage grandement évoluer d'ado inquiète à une bad-ass qui dézingue du zombie à tour de bras. Comme l'atteste la capture d'écran ci-dessous, il n'est pas rare de remarquer dans les commentaires des épisodes que la performance d'Alicia (c'est aussi le nom du personnage) est comparée à un comportement qu'aurait eu Lexa.

Source TVShowTime

C'est comme si pour les fans, Debnam-Carey restait pour toujours Lexa et uniquement Lexa.

De l'importance de clore peut-être pour de bon le cycle en la faisant revenir lors cette ultime saison.

Rendez-vous au terme de cette saison 7 qui s'annonce riche en émotions même si, en la matière, Lexa a déjà fait le job !

 

Retour à l'accueil