Who run the (West) world ? GIRLS !

 

Si le parc à thème Westworld est bel et bien sorti de l'imagination de deux hommes, le Dr Robert Ford et Arnold Weber, il apparaît très vite qu'ils ne seront pas longtemps à la manœuvre et que ce n'est en tout cas pas par eux que passera la révolution des "hôtes" comprendre les robots qui peuplent le parc, qui servent et divertissent les humains de toutes les façons possibles.

Cette révolution, cette prise en main aura lieu tout au long des deux saisons par le biais des femmes de la série qui auront un impact direct ou indirect sur la révélation de la vérité, si toutefois on finit par nous la délivrer !)

Beyoncé avait donc raison (et ce n'est plus à prouver !) : les femmes font tourner le monde et celui de Westworld est particulièrement cruel et dangereux.

Petit top 7 des héroïnes qui comptent dans cette série hors norme.

ATTENTION, assurez-vous d'avoir vu les deux saisons avant de lire l'article

 

 

#Badass1

Maeve

L'éveil de Queen Maeve est passionnant à suivre. De tous les hôtes c'est elle qui incarne le plus l'humanité puisque même après avoir réussi à déjouer sa programmation et toute la surveillance des agents du parc, à deux doigts de la liberté, elle fera le choix de rester.

Simplement pour rejoindre cette enfant qui était la sienne dans un scénario précédent avant qu'elle ne devienne la tenancière du bordel de Sweetwater. Parce qu'il y a longtemps, elle a fait une promesse et qu'elle est une femme de paroles.

Plus en retrait dans la saison 2 au profit d'autres personnages, elle n'en oublie pas son objectif et s'allie pour cela à une petite bande. Elle développe le pouvoir étonnant de diriger les autres hôtes et fera même un tour dans un autre parc.

Elle donnera tout, absolument tout pour sauver sa "fille" ! Elle est l'âme de la série.

 

 

#Badass2

Dolores

C'est un peu la mort dans l'âme que nous sommes obligés de la mettre en seconde position car on ne peut nier que la fille du fermier porte une grosse partie de la série sur ses pas si frêles épaules.

Mais voilà, on ne l'aime pas du tout la Dolorès (et son alias) ! Vraiment désolé pour les aficionados ! Alors oui, nous sommes d'accord, la révolution des robots passe par elle comme par Maeve mais à la différence de cette dernière, Dolorès n'a rien d'humain en elle.

Pourtant ce n'est pas faute de les avoir cotoyé depuis sa création. Elle connaît les humains, elle connaît notre monde et c'est finalement moins par souci de libérer les siens qu'elle fait la guerre que pour se venger du monde réel.

Son statut de premier modèle des hôtes en fait aussi le seul robot à avoir pu recréer son créateur puisque Ford la chargée de reproduire Arnold. Plutôt ironique et à la fois assez logique de la voir, dans la saison 2, devenir comme les gens de Delos Industrie.

Elle manipule Teddy, elle le transforme. Elle n'est plus une victime depuis longtemps, elle est purement et simplement un bourreau.

Avec Maeve, elles sont les deux faces d'une même pièce, un Janus qui rit et un Janus qui pleure.

 

 

#Badass3

Charlotte

Cette petite-là a fait son trou en très peu de temps ! Profitant au passage des joies du parc et de la disparition de Theresa dont elle a le même esprit de business woman, la stratégie et la pétillance en plus.

On ne donnait pas cher de sa peau à la fin de la saison 1 et pourtant, elle reste à la manoeuvre et joue même un rôle fondamental dans le final.

Même si ce n'est plus techniquement Charlotte, c'est en tout cas son visage qui sert de receptacle à l'ultime évasion des hôtes.

 

 

#Badass4

Elsie

Et voilà la geek !

Ingénieure chez Delos, elle semble de prime abord un poil blasé par son job. Mais Elsie a beau jurer comme un charretier, elle a une conscience et une curiosité à toute épreuve qui lui coûtera un beau mal de crane. Ce qui est moindre mal dans Westworld.

Embarquée aux côtés d'un Bernard qui ne sait plus qui il est, elle fera le choix de limiter la casse.

 

 

#Badass5

Emily

En comparaison des autres femmes de la série, Emily apparaît très peu et uniquement dans la saison 2. Mais quelle entrée en matière !

Elle est dans LES parcs comme chez elle. Et pour cause, elle est la fille de son père ! Mais en très peu de temps et d'épisodes, son humour et son courage ont tôt fait de nous séduire.

La perte tragique de sa mère dont elle se rend responsable en font aussi un personnage tragique.

Comme Charlotte, son visage sera très certainement amené à réapparaître dans la saison 3 et on ne peut que s'en réjouir.

 

 

#Badass6

Clementine

Elle est absolument fascinante et cela doit beaucoup au physique de l'actrice. Ce qu'il y a d'abominable avec Clementine, c'est que quoiqu'elle fasse, elle est toujours une victime.

Dans la saison 1, elle est comme beaucoup d'autres hôtes dans la répétition du scénario qu'elle doit jouer soit la prostituée sentimentale.

Dans la saison 2, elle morfle tellement physiquement qu'elle ressemble à une zombie camée qui pourrait être castée pour Walking Dead. Et là encore, Delos Industrie et notamment Charlotte va se servir d'elle pour manipuler les hôtes que la compagnie veut voir disparaître.

 

 

#Badass7

Armistice

Elle ne dit pas grand chose mais elle remporte haut la main le prix de la femme la plus bad-ass de la série.

Sans background, elle fait principalement de la figuration mais ses créateurs en ont fait une sorte de Calamity Jane tatouée dont on n'oublie ni le visage, ni la gâchette qu'elle manie fort bien ! Ce qui rend son prénom d'autant plus amusant !

 

 

#Badass8

Theresa

On a beau adorer son interprète, la géniale Sidse Babette Knusden, il faut bien avouer que Theresa ne laissera pas un souvenir impérissable niveau révolution.

Bien qu'elle appartienne comme Elsie à Delos Insdustrie et qu'elle participe à l'esclavagisme des robots, elle ne fait pas spécialement preuve de combativité et de compréhension envers les hôtes. C'est une business woman qui pense avant tout à l'entreprise et à la rentabilité.

Toujours une clope au bec, elle se fera broyer par son ambition.

 

Retour à l'accueil